La dynastie Agnelli au volant de l’automobile italienne
17 août 2016

La dynastie Agnelli au volant de l’automobile italienne

#MotorVillage

La dynastie Agnelli au volant de l’automobile italienne

Partager l'actualité :

17 août 2016 La dynastie Agnelli au volant de l’automobile italienne #MotorVillage

Cofondé en 1899 par Giovanni Agnelli, le Groupe Fiat n’a cessé d’être dirigé depuis par ses descendants, de manière plus ou moins directe. L’exposition Défi et Elégance, qu’il incarne à la perfection, est l’occasion de revenir sur son parcours hors du commun.

La naissance d’une famille
D’abord nommé en 1902 directeur général, Giovanni Agnelli alias « il Senatore » prend entièrement le contrôle du Groupe en 1905, qu’il dirigera jusqu’à son décès quarante ans plus tard. Sous sa gouvernance, le Groupe connaît une période faste : plusieurs usines voient le jour à Turin et surtout la mythique Fiat 500 Topolino !

La succession
Le petit-fils de Giovanni, dit « L’Avvoccato », est désigné pour prendre sa succession dès 1935. D’autres membres de la famille viennent rapidement compléter l’arbre généalogique Agnelli au sein du groupe : son frère, Umberto Agnelli, est ainsi nommé directeur général, poste qu’il occupera jusqu’à ce qu’il ne passe la main à Cesare Romiti en 1980.

L’Avvocato prend sa retraite à l’âge de 76 ans pour être remplacé par Cesare Romiti, déjà patron opérationnel depuis 1978 et qui restera à la tête du Groupe pendant 20 ans, sous l’œil de la famille. Il est alors témoin de l’absorption des marques Lancia en 1978 et Alfa Romeo en 1985.

Les années 2000
A la mort de son grand-père et de son grand-oncle John Elkann, âgé de moins de trente ans, devient le successeur officiel de l’Avvocato. Il est d’abord nommé vice-président du conseil d’administration de Fiat, sous la direction du président Luca Di Montezemolo.

Son frère cadet, Lapo Elkann, intègre lui aussi l’entreprise familiale comme responsable du marketing et travaille avec succès à la renaissance de la Fiat 500, pendant que son frère renoue avec les bénéfices.

En 2010 John Elkann est propulsé plus vite que prévu sur le devant de la scène et devient Président du Groupe A ce jour, il dirige le Groupe Fiat Chrysler Automobiles. Un changement de nom né du rachat du géant américain Chrysler.

 

Le défi et l’élégance sont à l’honneur à MotorVillage !
8 août 2016

Le défi et l’élégance sont à l’honneur à MotorVillage !

#MotorVillage

Le défi et l’élégance sont à l’honneur à MotorVillage !

Partager l'actualité :

8 août 2016 Le défi et l’élégance sont à l’honneur à MotorVillage ! #MotorVillage

A partir du 30 juillet et jusqu’au 28 septembre, MotorVillage célèbre le défi et l’élégance à travers les plus beaux partenariats du Groupe FCA !

Fiat 500 Riva, Alfa Romeo 4C, Maserati Levante, Renegade… L’année 2016 est riche en nouveautés pour le Groupe.
Les valeurs communes à ces véhicules ? Un équilibre parfait entre défi et élégance !

Rendez-vous à MotorVillage pour découvrir les partenariats que les marques ont noués ces derniers mois :

Fiat 500 x Riva – La nouvelle icône
Deux icones italiennes se rencontrent : d’un côté Fiat, de l’autre, le fabricant de bateaux de luxe Riva.
Symbole de la «  Dolce Vità », la série spéciale Fiat 500 Riva, s’inspire de l’Aquarama, le bateau rapide de Riva, synonymique d’élégance et de sophistication.
La couleur «  Evening Blue  » créée exclusivement pour cette série, est identique à celle de l’Aquarama Super, l’héritier actuel du mythique Aquarama.
A l’intérieur, la partie centrale de la planche de bord vient rappeler également l’univers du constructeur Riva grâce à un placage réalisé à partir de l’essence la plus exclusive de bois d’acajou.
La 500 Riva fait de chaque déplacement une croisière inoubliable…

Afla Romeo 4C x François Pervis – La passion du défi
L’Alfa Romeo 4C incarne à la perfection l’esprit de compétition et l’ADN élégant de la marque.
Sextuple champion du Monde de cyclisme sur piste, recordman du monde des 200 m et kilomètre lancé et actuellement en lice pour une médaille aux Jeux Olympiques de Rio, François Pervis s’est associé à Alfa Romeo dans un défi surprenant : confronter la 4C et le cycliste lors d’une course sur piste inédite de 100 mètres.
Un rapprochement naturel autour d’une même valeur : le goût de la performance !

Alfa Romeo MiTo x Superbike – Une âme sportive
Présentée en début d’année lors du salon automobile de Genève, la nouvelle Alfa Romeo MiTo revendique un style typiquement italien et des performances incroyables sur n’importe quel terrain de jeu.
Pour le 9ème année consécutive, Alfa Romeo est Sponsor Officiel du Championnat du monde ENI FIM Superbike. Un partenariat qui confirme l’affinité entre ces deux univers mécaniques.

Maserati Levante x Giovanni Soldini – Partenaire d’aventure
Dévoilé en mars dernier lors du Salon Automobile de Genève, le premier SUV de la marque est le symbole contemporain de la prouesse et de la maîtrise du savoir-faire de Maserati.
Sous des airs faussement paisibles, il peut passer de la douceur à la force de la tempête dont il porte le nom : Levante !
Sponsor officiel depuis 2013 de l’équipage de Giovanni Soldini, navigateur italien de talent, le Maserati 2016 déploie un style unique, spacieux, tout en arborant les lignes d’un coupé et toujours fidèle à la tradition Maserati.

Jeep® Renegade x World Surf League – Des gènes d’aventurier
Présenté lors du Salon Automobile de Genève en 2014 et partenaire officiel de la World Surf League, le Jeep® Renegade représente à merveille l’esprit de liberté et d’aventure !
Premier modèle de la marque fabriqué hors du marché américain, le Renegade 2016 affiche une allure citadine sans pour autant renoncer aux valeurs Jeep®.
Les amateurs de la marque Jeep® partagent avec les surfeurs le désir de vivre leurs émotions au maximum, d’une manière authentique et indépendante… Tout comme un surfeur glisse sur les vagues en utilisant son habilité à danser avec les forces de la mer.
Les véhicules Jeep® surmontent tous les obstacles grâce à la technologie 4×4 développée depuis près de 75 ans sur les terrains les plus extrêmes et hostiles.

Tous ces partenariats sont à découvrir dès maintenant et jusqu’au 28 septembre à MotorVillage… Sans oublier les derniers nés : le nouveau Fiat 124 Spider, la Fiat 500X, l’Alfa Romeo Giulia Quadrifoglio et la nouvelle Abarth 595 !

L’Abarth 124 spider : en route pour le plaisir !
29 juillet 2016

L’Abarth 124 spider : en route pour le plaisir !

#MotorVillage

L’Abarth 124 spider : en route pour le plaisir !

Partager l'actualité :

29 juillet 2016 L’Abarth 124 spider : en route pour le plaisir ! #MotorVillage

L’Abarth 124 spider, la grande nouveauté de la Marque au Scorpion, sera présente à MotorVillage jusqu’au 28 septembre. Sous son capot, l’Abarth 124 spider intègre le moteur quatre cylindres 1,4 litre doté du système MultiAir. Il délivre 170 ch et 250 Nm de couple. La vitesse de pointe est de 230 km/h et le 0 à 100km/h s’effectue en 6,8 secondes, grâce à son poids de seulement 1060 kg.

Préparé au sein de l’Officine Abarth à Turin, l’Abarth 124 spider reçoit également un différentiel à glissement limité mécanique (Abarth DAM pour Differenziale Autobloccante Meccanico), des amortisseurs Abarth par Bilstein et un système de freinage Brembo.

La sonorité moteur est essentielle pour une Abarth, ce spider est donc équipé de l’échappement Record Monza en série avec son grondement caractéristique. Le 124 spider est disponible avec une boîte manuelle à six vitesses ou la boîte de vitesses automatique « Essesse Sport Sequential ».

Avec de telles caractéristiques, il est évident que cette nouvelle venue attirera les regards !

Aventure un jour, Jeep<sub>®</sub> toujours !

#MotorVillage

50 ans d’histoire pour le Fiat 124 Spider
18 juillet 2016

50 ans d’histoire pour le Fiat 124 Spider

#MotorVillage

50 ans d’histoire pour le Fiat 124 Spider

Partager l'actualité :

18 juillet 2016 50 ans d’histoire pour le Fiat 124 Spider #MotorVillage

Fiat se repositionne sur le segment des cabriolets !

Dévoilé en début d’année au Salon de Genève, le nouveau Fiat 124 Spider rend hommage à son aînée de 1966. Il incarne, dans une nouvelle perspective, la beauté de cet ancien spider, sans en altérer l’essence même.

Dessiné en Italie au Centro Stile de Turin, le Fiat 124 Spider a une silhouette svelte, des proportions attractives, un habitacle découvrable et deux embossages sur le capot.

Il est équipé du nouveau moteur 1,4 litre qui délivre 140 ch pour un couple de 240 Nm. Sa performance permet une vitesse de pointe de 215 km/h et une accélération de 0 à 100 km/h en 7,5 secondes pour un incroyable plaisir de conduite.

Le roadster dispose de système de sécurité parmi lesquels des phares directionnels adaptatifs (AFLS), une caméra de recul et des systèmes de contrôle de la stabilité.

Autant de caractéristiques qui lui confèrent une excellente précision de conduite.

Il est à découvrir ou à redécouvrir jusqu’au 28 septembre à MotorVillage !

Un tour en Jeep<sub>®</sub> !

#MotorVillage

Les #Jeep #Willys MB font le plein au #motorvillage ! #jeep75th

A photo posted by Guillaume (@yomz) on

Les modèles cultes Jeep<sub>®</sub>
5 juillet 2016

Les modèles cultes Jeep®

#MotorVillage

Les modèles cultes Jeep<sub>®</sub>

Partager l'actualité :

5 juillet 2016 Les modèles cultes Jeep® #MotorVillage

Certains modèles ont contribué à faire de Jeep® une marque légendaire de l’automobile !

Nouveaux modèles, série spéciale ou encore série limitée, Jeep® renouvelle sans cesse sa gamme sans oublier de revendiquer ses valeurs et son succès.

Chaque décennie a vu naître plusieurs icônes. Des années 40, en pleine guerre, en passant par le vintage des années 50 ou encore la période hippie des années 60 et 70 sans oublier la révolution du disco des années 80 et 90, Jeep® a su s’imposer au fil du XXème siècle !

Dans l’ordre chronologique, les neuf modèles emblématiques :

1941 – La Willys MB
Destinée à l’armée américaine, on lui donne d’abord le nom Quad puis celui de Willys MA pour finir Willys MB à la demande des militaires.

1945 – Jeep® CJ-2A
Elle est la version civile de la Willys MB. (« CJ » pour « Civilian Jeep)
La nouveauté ? Elle reçoit une porte de coffre, une roue de secours fixe sur le côté, des phares plus grands et une goulotte de réservoir d’essence latérale. Sous la carrosserie, la transmission a légèrement été améliorée.

1949 – Jeep® Willys Station Wagon
Elle adopte un nouveau moteur 4 cylindres en ligne Hurricane et change de carrosserie, toute en acier, avec un nouveau capot avant et une nouvelle calandre pointue. La forme de ses ailes change également pour devenir plus rectangulaire.

1955 – Jeep® CJ-5
Le plus grand changement du modèle CJ est incontestablement son moteur ! Il adopte les motorisations AMC (Américain Motors Corporation). Ce changement le rallonge de 10 cm au niveau du capot et des ailes avant.

1963 – Jeep® Wagoneer
Il est le premier grand SUV 4×4 de luxe de la marque avec la première transmission automatique disponible sur un véhicule à quatre roues motrices. Unique en son genre, il reste un des modèles automobiles qui a connu la plus longue durée de vie sans grandes modifications.

1974 – Jeep® Cherokee SJ
Il bouleverse les codes naissants du 4×4 avec un prototype révolutionnaire adoptant une coque autoporteuse et non plus sur un châssis traditionnel. Un double plaisir, sur la route et en tout-terrain.

1984 – Jeep® Cherokee
Réelle inspiration pour de nombreux modèles de la marque, il est le véhicule tout-terrain SUV dit « compact » par excellence et devient le premier modèle « Jeep pour tous », adoré par la société américaine !

1984 – Jeep® Grand Wagoneer
Le Jeep® Grand Wagoneer révolutionne l’automobile en proposant un véhicule avec à l’extérieur des flans recouverts de bois. Sous le capot, il reçoit le V8 5.9 l puissant permettant ainsi d’avoir la meilleure capacité de remorquage.

1993 – Jeep® Grand Cherokee
Né pour remplacer le Grand Wagoneer, il propose une carrosserie plus moderne et un design intérieur plus spacieux et confortable. . Il répond ainsi aux besoins de transport mais également au plaisir de conduite.

Jeep<sub>®</sub> : la naissance d’une icône américaine
17 juin 2016

Jeep® : la naissance d’une icône américaine

#MotorVillage

Jeep<sub>®</sub> : la naissance d’une icône américaine

Partager l'actualité :

17 juin 2016 Jeep® : la naissance d’une icône américaine #MotorVillage

Née dans un premier temps sous le nom de Willys-Overland le 5 juin 1941 suite à un appel d’offres de l’armée américaine, la marque Jeep® s’impose avec un concept révolutionnaire pour son époque : des automobiles tout-terrain à quatre roues motrices.
Les français découvrent Jeep® un certain 6 juin 1944, lorsque les militaires américains débarquent sur les plages de Normandie et dévoilent les incroyables capacités du tout-terrain d’un petit véhicule.

Sa devise ?
« Ne pas convenir à tout le monde mais montrer sa différence »

La marque affirme son succès par sa grille de calandre à sept fentes et ses capacités tout-terrain prouvées sur chaque véhicule dévoilé : rochers, montagnes, neige, boue et rivières ne sont qu’un jeu d’enfant pour cette marque qui a révolutionné les codes du voyage en voiture.

Jeep® invite également les passionnés du tout-terrain à vivre chaque voyage comme une aventure au travers d’une gamme complète de véhicules qui associent performance et sécurité pour affronter n’importe quels parcours en toute confiance.

La marque ne s’arrête pas là et continue d’élargir sa gamme sans pour autant délaisser le renouvellement ses véhicules phares en revendiquant sur chacun de ses modèles des valeurs de liberté, d’authenticité, de passion et surtout d’aventure !

La marque Jeep® n’oublie personne puisqu’elle est l’inventrice du SUV, le type d’automobile privilégié par les familles. Un marché grâce auquel elle se positionne en leader mondial avec plus de 1,2 millions de véhicules vendus l’année dernière.

A l’occasion de ses 75 ans, Jeep® envahit MotorVillage et expose quelques modèles emblématiques. Venez revivre l’histoire de la marque par chronologie en parcourant les étages du très beau showroom du Groupe FCA sur les Champs-Elysées à Paris, pour le plus grand plaisir des passionnés d’automobile !

D’où vient le nom Jeep<sub>®</sub> ?
10 juin 2016

D’où vient le nom Jeep® ?

#MotorVillage

D’où vient le nom Jeep<sub>®</sub> ?

Partager l'actualité :

10 juin 2016 D’où vient le nom Jeep® ? #MotorVillage

Jeep® , l’inventeur du 4×4, est présent aujourd’hui dans plus de 120 pays. La marque connaît un succès sans faille grâce à son esprit d’aventure et de passion pour l’automobile tout-terrain. Ses valeurs sont retranscrites dans chacun de ses modèles qu’elle imagine ou qu’elle réédite.

En quelques décennies, elle devient incontestablement la marque iconique du tout-terrain ! Mais d’où vient son nom ?

Avant l’affiliation du mot Jeep à la marque automobile tout-terrain, le terme « jeep » était utilisé comme un nom commun. Personne ne pouvait imaginer que le mot devienne un jour le nom d’une grande marque de voitures !

Il existe donc deux hypothèses à l’origine du nom Jeep® , dont aucune n’a été confirmée à ce jour…

L’hypothèse « Popeye »

L’explication la plus courante et plus répandue admet que le nom proviendrait d’une bande dessinée des années 1930 appelée « The Thimble Theater » d’Elzie Crisler Segar . Une BD surtout connue grâce à son personnage principal atypique mais surtout symbolique pour les amateurs : Popeye !

Les amateurs de Popeye découvrent un animal imaginaire,mystérieux, du nom d’Eugene the Jeep, une sorte de chien avec des capacités magiques lui permettant de se déplacer où il veut et donc de se sortir de toutes les situations les plus difficiles.

Lourd de sens, le nom de « Jeep » serait donc attribué à la marque en comparaison des caractéristiques tout-terrain exceptionnelles des véhicules Jeep® .

L’hypothèse phonétique

Une autre hypothèse vient faire surface en 1941, date à laquelle l’armée américaine réalise un appel d’offres pour produire un véhicule tout usages, un «  GP » l’abréviation de « General Purpose », prononcé en anglais « djipi ». En remplaçant le « G » par un « J », le nom Jeep serait alors apparu.

Maintenant, à vous de choisir votre légende !

Biscione, Quadrifoglio : percez le mystère des icônes Alfa Romeo
26 mai 2016

Biscione, Quadrifoglio : percez le mystère des icônes Alfa Romeo

#Design #Sport

Biscione, Quadrifoglio : percez le mystère des icônes Alfa Romeo

Partager l'actualité :

26 mai 2016 Biscione, Quadrifoglio : percez le mystère des icônes Alfa Romeo #Design #Sport

Si la sortie de chaque nouveau modèle Alfa Romeo est un événement, son logo, symbole de sportivité pour les passionnés, a traversé les âges en évoluant discrètement. Et pourtant, chacune des modifications illustre à la perfection les jalons de l’histoire du constructeur. Retour sur un parcours qui a marqué l’histoire automobile.

1900 – Les premiers pas

Contre tout attente, c’est à Naples et non à Milan qu’Alfa Romeo voit le jour, sous le nom de « Società Italiana Automobili Darracq ».

Transférée en Lombardie pour des raisons économiques, la société s’installera aux côtés de l’Exposition Universelle de 1906, et sera rapidement reprise par des investisseurs milanais qui lui donneront le nom d’ « Anonima Lombarda Fabbrica Automobili » : A.L.F.A est née. Un nom qui fait écho à la première lettre de l’alphabet grec : le début d’une nouvelle aventure industrielle.

Nouveau nom… et premier logo : pensé par Giuseppe Merosi, il réunit deux symboles :
– le serpent « Il Biscione », symbole de puissance et d’éternité, et emblème de la famille des Visconti qui dirigea Milan pendant plusieurs siècles
– la Croix de Milan, symbole de puissance, emblème de la ville et référence à la Croisade de 1095, qui partit de Milan et permit la prise de Jérusalem.

1915 – Le virage Romeo

C’est en 1915 qu’Alfa recrute celui qui fera d’elle une marque automobile iconique. Nicola Romeo prend le contrôle de l’entreprise. Pragmatique et fin analyste, c’est lui qui le premier ouvrira Alfa aux marchés étrangers, permettant d’assurer la pérennité de la société, même en période de récession.

Il lui donnera aussi son nom : Alfa devient « Alfa Romeo » à partir de 1918, un nom qui apparaîtra sur les véhicules dès 1920.

1925 – Le temps des victoires

La seconde moitié des années 20 sera marquée par les premières grandes victoires d’Alfa Romeo en course. Ascari, Campari, Ferrari, les grands pilotes se succèdent au volant des bolides de la marque.

En 1923, le célèbre « quadrifoglio verde » voit le jour et devient le symbole des activités sportives de la marque, en course comme sur route. Il reste aujourd’hui une icône de sportivité pour les passionnés du monde entier.

La même année, Vittorio Jano est embauché pour concevoir la P2, le véhicule de course qui offrira à Gastone Brilli-Peri la victoire au premier championnat du monde en 1925. Des lauriers célébrant cette victoire seront ajoutés autour du logo.

1950 – L’Alfa contemporaine

Les années 50 voient naître Alfa Romeo telle que nous la connaissons. La monarchie italienne disparaît et avec elle les nœuds de la famille royale de Savoie qui ornaient le logo. Vingt ans plus tard, c’est l’usine de Pomigliano d’Arco qui est choisie pour produire l’Alfasud. La mention « Milano » est alors retirée du logo.

Sous cette version contemporaine, la marque renaitra sous le crayon de Bertone, avec l’Alfa Romeo 90. Une légende qui se prolonge jusqu’aux années 2000, qu’elle soit sportive avec l’Alfa Romeo 8C Competizione, élégante avec Giuletta, ou pleine de caractère avec Giulia.

Nuova Alfa Romeo Giulia en résumé

#MotorVillage

La légende Alfa Romeo

La légende Alfa Romeo revient à MotorVillage.
Découvrez les berlines sportives qui ont marqué l’histoire de la marque au Biscione : Berlina 1900, Giulia TI Super, Alfetta, Alfa 155 ITC, Alfa 156 GTA, et bien sûr la splendide Nuova Giulia.

Haut de page

Pour une expérience optimale, nous vous invitons à écouter la playlist diffusée en direct du MotorVillage.

Allumer la radio