Histoire du groupe FCA

Fin du 19ème siècle

Fiat est fondée à la fin des années 1800 – dans une période de ferveur et de grandes initiatives – et se destine rapidement à devenir l’un des leaders des groupes industriels dans le monde.

11 juillet 1899

L’acte constitutif est signé par 30 actionnaires, dont un certain Giovanni Agnelli, donnant naissance à la Société Anonyme Fabbrica Italiana di Automobili Torino – F.I.A.T.

11 juillet 1899
20ème siècle

En Europe, alors que débute le 20ème siècle, les domaines de l’économie et de la science connaissent des progrès significatifs. Mais l’éclatement de la Grande Guerre de 14-18 aura un impact notoire sur l’activité industrielle de Fiat qui est réorientée pour prendre part à l’effort de guerre du pays.

1900

En 1900, la première usine de Corso Dante est inaugurée et la production atteint 24 unités par an, comprenant la première voiture de la Marque, la Fiat 3½ HP. En 1902, Giovanni Agnelli devient directeur général.

1901

L’année suivante, l’entreprise entre en bourse et commence à produire ses premiers véhicules pour le transport de marchandises.

1906

Fiat a déjà adopté une stratégie de croissance axée sur l’international, et qui porte ses fruits : sur un total de 8 millions de lires de chiffre d’affaires, l’export atteint 6 millions de lires. L’entreprise commence à fabriquer des camions, des bus, des tramways et même des moteurs de bateaux et d’avion.

1914

En 1914, dans le contexte de l’effort de guerre, 20 000 unités du camion 18BL sont produits, et durant les années suivantes, divers modèles de moteurs d’avion le seront également.

1914
1916

En 1916 débute la construction de l'usine du Lingotto à Turin. Ce « lingot » de 500 mètres de long est tout à fait révolutionnaire dans son architecture et devient immédiatement l’emblème de l’industrie automobile italienne. Il se compose de cinq étages destinés à l’assemblage des voitures, transportées par des ascenseurs, qui sont ensuite testées sur la piste d’essai futuriste qui occupe le toit de l’usine.

Entre 1912 et 1914

À une époque où l’hégémonie industrielle se mesure également aux nombres de victoires en compétition, les voitures Fiat remportent de nombreuses courses internationales, telles que le Grand Prix Automobile des Etats-Unis, les 500 miles d'Indianapolis ou encore la Coupe d'hiver Göteborg-Stockholm.

Années 1920

La période d'après-guerre est marquée par d’intenses conflits politiques et sociaux. Ce sont des années difficiles pour l’entreprise, requérant une attention particulière à la gestion des coûts.

1920

Giovanni Agnelli devient président de FIAT

1923

L’usine du Lingotto est inaugurée et devient le symbole d’une Fiat dont le futur est inextricablement lié au concept de production industrialisée de masse. Au sein de l’usine, chef-d’œuvre de l’application du Fordisme, on introduit le principe de ligne de montage et les méthodes de travail sont modifiées.

Années 1930

Le début des années 30 est marqué par la consolidation de la base manufacturière du Groupe et une expansion significative à l’étranger : de la France à l’Espagne, en passant par la Pologne et l’U.R.S.S.

1937

La construction de l’usine Mirafiori à Turin débute. Elle sera inaugurée deux ans plus tard, introduisant les méthodes de travail les plus avancées en Italie.

Entre 1930 et 1935

Fiat dévoile pas moins de quinze nouveaux modèles, dont certains deviendront des icones de la Marque, comme la 500 Topolino (photo ci-dessus).

Entre 1930 et 1935
Années 1940

Avec l’entrée du pays dans la Seconde Guerre Mondiale, Fiat a l’obligation de convertir à nouveau sa production à des fins militaires. L’entreprise réduit dramatiquement la production de voitures, alors que celle de camions est multipliée par cinq. Véhicules blindés, avions et moteurs marins sont également produits à des fins militaires.

16 Décembre 1945

Le sénateur Agnelli décède et Vittorio Valletta devient président à sa suite, en attendant que le jeune Gianni Agnelli, petit-fils du sénateur, ne soit prêt à prendre sa suite.

1940

Fiat s’illustre sur piste et sur les rails ! La locomotive Fiat dépasse les 160 km/h, dépassant le record de vitesse mondial dans la catégorie des moteurs Diesel.

Années 1950

Arrivée du boom économique italien, l’industrie automobile représentant l’un des principaux acteurs de cette forte croissance du pays, et Fiat en particulier devient le symbole de ce « miracolo economico ».

1949-1963

D’une voiture pour 96 habitants en 1949, le ratio passe à une pour 28 habitants en 1958 et une pour 11 habitants en 1963. Fiat a désormais plus de 85 000 employés et la production automobile se voit multipliée par six au cours de la décennie.

4 Juillet 1957

Fiat lance la Nuova 500, la voiture symbole de cette période économique très favorable et d’émancipation des Italiens, qui découvrent la liberté automobile et le plaisir de sortir des villes.

4 Juillet 1957
Années 1960

Les années 60 démarrent dans une atmosphère d’optimisme alors que le miracle économique continue en Italie.

1966

Après avoir fait les 400 coups, Giovanni Agnelli, petit-fils du fondateur, devient Président.

1969

L’entreprise acquiert Lancia et achète 50% des intérêts de Ferrari.

Début des années 60

Fiat connaît une augmentation significative de ses volumes de production : le nombre de voitures construites par an passe de 425 000 à 1 741 000, de 19 000 à 64 800 pour les camions et de 22 637 à 50 558 pour les tracteurs. Le nombre d’employés est multiplié par deux pour atteindre environ 171 000.

Années 1970

Vers la fin des années 60, l’Italie connaît une longue période de manifestations et de troubles sociaux qui touchent également Fiat et aura des répercussions notables sur les résultats du Groupe.

Années 1970
1971

La Marque sportive historique Abarth devient partie intégrante du Groupe.

1975

Ferrari remporte le Championnat du Monde de Formule 1, triomphe qui sera réitéré en 1977 et en 1979.

1975
1979

Fiat Auto se développe et réunit les marques Fiat, Lancia, Autobianchi, Abarth et Ferrari (toujours à 50 %).

Début des années 1970

En application du plan Marshall et de l’initiative du gouvernement italien pour le développement de l’Italie méridionale, la Cassa per il Mezzogiorno, le Groupe investit fortement dans le sud de l’Italie et entame la construction d’usines de production à Termini Imerese, Cassino, Termoli, Sulmona, Vasto, Bari, Lecce et Brindisi.
Durant cette même période, Fiat entame un processus de séparation de ses activités d’exploitation, transformant l’entreprise en une holding industrielle. Parmi les premières entreprises à s’établir se trouvent Fiat Auto, Fiat Macchine Movimento Terra, Fiat Engineering et Iveco.trouvent Fiat Auto, Fiat Macchine Movimento Terra, Fiat Engineering et Iveco.

Années 1980

Le monde industriel subit de profonds changements, liés majoritairement au développement de l’électronique et de nouveaux matériaux.
L’éco-responsabilité se développe également, et Fiat démontre sa sensibilité en développant des véhicules électriques et au gaz naturel, ainsi qu’en mettant en place le projet Fare, pour le recyclage de voitures destinées à la démolition.

1984

Alfa Romeo entre dans le Groupe.

Années 1990

En réponse à une compétition internationale de plus en plus dure, le Groupe Fiat adopte une stratégie à plusieurs voies : d’une part, il investit dans l’innovation des produits et des processus, de l’autre, il instaure un plan de compression des coûts et de réorganisation interne.

1993

Le Groupe acquière le prestigieux constructeur Maserati.

Fin des années 1990

Alfa Romeo entre dans le Groupe.

Années 2000 & 2010

Au cours des années 2000, le Groupe traverse un profond changement culturel et reconcentre ses activités pour se concentrer sur le secteur automobile.

10 Juin 2009

Le Groupe Fiat et Chrysler Group LLC annoncent la signature d’une alliance stratégique globale qui doit permettre au Groupe Fiat d’atteindre une taille critique pour faire face aux profondes mutations de l’industrie automobile. Très rapidement, l’Alliance se met en place au niveau industriel, ingénierie,

12 Octobre 2014

Fiat Chrysler Automobiles est née officiellement le 12 octobre dernier de la fusion de Fiat S.p.A et de Chrysler Group L.L.C. Les deux Groupes ne font plus qu’un !

1er juillet 2011

Dans la nouvelle structure, Fiat est composée des marques de FGA, Ferrari, Maserati, Magneti Marelli, Teksid, Comau et Fiat Powertrain Technologies.

Fiat Industrial S.p.A. est constitué de son côté de CNH, Iveco et FPT Industrial.

2000

Les difficultés continuent en ce début de ce 21ème siècle, marqué par une crise pour le secteur automobile. Pour contrer celles-ci, toutes les marques du Groupe vont lancer de nouveaux modèles, et Fiat met en place des alliances stratégiques, telles que celle avec General Motors, en 2000, qui se terminera cinq ans plus tard.

2003

Après presque un demi-siècle aux commandes de l’entreprise, Giovanni Agnelli décède et son frère Umberto le remplace en tant que Président du Groupe, mais décède à son tour un an plus tard.

2004

De nouveaux dirigeants sont nommés : c’est Luca Cordero di Montezemolo, président de Ferrari et ami de la Famille Agnelli, qui est appelé à la présidence du Groupe Fiat. Il s'entoure d'une nouvelle équipe dirigeante dont John Elkann, petit-fils de Gianni Agnelli, pour la vice-présidence, et à partir de juin 2004, de Sergio Marchionne en tant que directeur général. Celui-ci va insuffler au groupe un nouvel élan et réorganiser totalement le management de Fiat Auto, la branche en difficulté du groupe.

2004
2007

La Marque Abarth est relancée avec son interprétation de la Fiat Grande Punto. Le 4 juillet de cette même année, à Turin et 50 ans jour pour jour après le lancement de sa devancière, la nouvelle Fiat 500 est présentée en grande pompe sur les berges du Pô et devient rapidement un succès.

2010

John Elkann, formé par Luca Cordero di Montezemolo, devient président de Fiat. Le 16 septembre, les actionnaires du Groupe approuvent la scission des activités industrielles de Fiat S.p.A. et la création d’un nouveau Groupe dirigé par Fiat Industrial S.p.A.

Début Janvier 2014

Fiat acquiert 41,46 % des actions de Chrysler qu'il ne détenait pas encore pour 4,35 milliards de dollars. Un pas décisif vers la fusion totale.

Haut de page