Plus d’un siècle d’histoire pour Le Mondial de l’Automobile

Partager l'actualité :

4 octobre 2016 Plus d’un siècle d’histoire pour Le Mondial de l’Automobile #MotorVillage

La création
L’histoire du Salon de Paris commence en 1898 où l’Automobile Club de France décide d’organiser un rassemblement international pour faire découvrir au grand public un maximum de modèles sur un même lieu.

Deux ans plus tard, en 1901, l’exposition emménage dans ce qui sera le symbole du Salon pendant 60 ans : le Grand Palais.

La pause imposée
Durant la seconde guerre mondiale, les effets de la crise se font ressentir : le nombre d’exposants diminue et la pression des constructeurs étrangers augmente.
Deux contraintes qui poussent le Salon de l’Automobile à faire une halte de 1939 à 1945.

La reprise époustouflante mais très courte
La guerre terminée, le Salon reprend l’année suivante, en 1946, avec près de 810 000 visiteurs en seulement dix jours.

L’euphorie de cette reprise se justifie par le grand retour des voitures électriques sur le Salon, disparues depuis 1923.
Dans les années 50, le pouvoir d’achat augmente, les nouveautés des constructeurs se succèdent, le Salon décide alors de s’emparer d’un second lieu : la Porte de Versailles ! Un double lieu qui permet d’atteindre des records d’affluence incroyables !
Au fil des années, la surface d’exposition au Grand Palais s’agrandit pour atteindre le cap du million de visiteurs en 1954.

Malgré l’explosion de nouveautés chez les exposants l’année suivante, le nombre d’entrées repart à la baisse à cause des crises et des guerres qui s’enchaînent pendant cette période.

Le Salon du Mondial s’ouvre au monde
Pour la première fois en 1957, les visiteurs découvrent la présence d’une voiture japonaise : la Prince Skyline ! (marque Nissan actuellement).
Un événement qui confirme le rayonnement international du Salon !

5 ans plus tard, l’ensemble du Salon déménage Porte de Versailles afin d’accueillir davantage d’exposants étrangers.

Plein phare sur la technologie
Durant les années 90, le Salon change de nom pour devenir le « Mondial de l’Automobile », retrouve un rythme régulier, soit tous les deux ans en alternance avec le Salon de Francfort, et regroupe désormais des marques automobiles du monde entier.
Des améliorations très convaincantes qui poussent le Salon à battre des records de fréquentation durant les années 2000.

Depuis 2010, le Salon développe et accompagne les grandes mutations de l’automobile, en particulier dans les domaines de la sécurité, des nouvelles énergies et de l’environnement.
Des enjeux qui confirment son attrait et conforte sa première place au niveau mondial.
Il compte désormais 220 exposants réunis sur 6 000 m².

 

Haut de page