Rencontre avec la scénographe de l'exposition Summer Escape !

Partager l'actualité :

28 juillet 2015 Rencontre avec la scénographe de l'exposition Summer Escape ! #Design #MotorVillage

Derrière l’exposition Summer Escape se cache toute une équipe. Définir le thème de la nouvelle animation, sélectionner les modèles, trouver les voitures et les mettre en scène sans oublier la mise en place le jour J.
Maëlis Jamin-Bizet, directrice artistique pour le blog La Fiancée du Panda a été choisie par MotorVillage pour organiser cette nouvelle exposition, nous l’avons interviewée pour vous.

MotorVillage : Combien de temps as-tu mis pour organiser cette exposition ?
L’idée d’une scénographie autour du thème de l’été à travers les âges m’est venue tout de suite lors de ma première visite au showroom. J’ai ensuite affiné la proposition créative pendant une bonne semaine, le temps nécessaire pour bien articuler les différents univers tout en ayant une cohérence globale, et chercher les détails qui amènent un supplément d’âme. La phase de réalisation à proprement parler s’est étalée sur deux semaines, la première étant consacrée à la création graphique avec Mister M Studio et la seconde aux achats et à la création de la scénographie. Le montage, lui, s’est étalé sur trois jours. Au final, un délai plus serré que d’habitude mais qui m’a poussée à trouver des solutions inventives et efficace pour que le résultat final correspondent à mon envie de départ.

MotorVillage : Quelles ont été tes sources d’inspiration ?
Comme cette exposition met vraiment l’accent sur les voitures vintage, j’ai souhaité partir du patrimoine visuel et culturel du groupe, particulièrement riche. J’ai donc effectué beaucoup de recherches iconographiques sur les années 50, 60, 70 et 80 pour créer les différents univers. L’idée était que l’époque soit clairement identifiable mais que la référence reste subtile, pas premier degré. Pinterest a été une formidable source d’inspiration pour cela !

MotorVillage : Sur quelle voiture as-tu préféré travailler ?
Difficile de n’en choisir qu’une ! En termes de scénographie, je dirais sans hésiter la Fiat 600 Jolly, qui a un charme fou avec ses sièges en osier et sa couleur corail. Elle était parfaite pour le thème des années 50 mis en place au deuxième étage, qui joue sur les couleurs pastel et les codes de la Dolce Vita. Mais si je devais repartir au volant d’une voiture, ce serait l’Alfa Romeo Duetto, exposée à l’étage -1. Avec sa forme typique dite « os de seiche », elle a un cachet fou !

MotorVillage : Maintenant que tout est installé et que les visiteurs découvrent l’exposition, quel est ton sentiment ?
Un sentiment de satisfaction ! Je suis très heureuse d’avoir travaillé sur ce projet et c’est un plaisir de voir que l’exposition plaît aux visiteurs. Avec l’aide de la super équipe de production, nous avons réussi à concrétiser tout ce que nous avions en tête malgré le délai un peu court, et c’est une réelle récompense que de voir les voitures dans leur bel écrin. Je n’ai plus qu’une seule envie : recommencer ! La prochaine exposition sera sur un thème très différent, rendez-vous en octobre pour le découvrir.

Vous êtes intéressés par le travail de Maëlis ?
Retrouvez-la sur son blogInstagramFacebookTwitter et Pinterest.

Haut de page

Pour une expérience optimale, nous vous invitons à écouter la playlist diffusée en direct du MotorVillage.

Allumer la radio