L'histoire de la Targa Florio

Créée en 1906 par Vincenzo Florio, un italien passionné d’automobile qui souhaitait organiser une course 100% sicilienne, la Targa Florio a vu défiler à vive allure les plus belles voitures des constructeurs pendant presque 70 ans.

Aujourd’hui, elle s’est transformée en rallye divisé en trois compétitions distinctes : la « Targa Florio Rally », la « Targa Florio Historic Rally » et la « Targa Florio Classic » !

Chaque année au mois de mai, les amateurs de voitures classiques et anciennes se retrouvent pour traverser les paysages siciliens devant une foule nombreuse dont l’amour pour le rallye n’a jamais cessé…

Les bolides continuent ensuite leur périple en passant par l’autodrome de Pergusa et finissent avec une arrivée sur la Piazza Verdi, près du Palazzo Francavilla, au cœur de Palerme.

Revivez en images l’édition 2017 😉

Connaissez-vous l'histoire de la Mille Miglia ?

#MilleMiglia

Mille Migla : 1927-2017 🚦🏁 90 ans d’histoire et de passion…

En 1977, après quelques années d’interruption pour des raisons de sécurité, la Mille Miglia renaît sous une nouvelle forme et un nouveau nom : la Mille Miglia Storica 😉
Une course de régularité à laquelle peuvent seulement participer des voitures ayant concouru lors des éditions entre 1927 et 1957. Elle est aujourd’hui l’un des rassemblements les plus prestigieux au monde dans le domaine des courses de véhicules historiques.

Zoom sur la nouvelle MiTo

#AlfaRomeoMiTo

Révélée au salon de Genève l’année dernière, la nouvelle MiTo dévoile un style unique et distinctif au premier regard.

Grâce à une face avant inspirée de la Giulia et à une finition plus sportive à l’arrière, la plus petite des Alfa Romeo n’a pas seulement grandi, elle s’est sublimée.

Préparez-vous à vivre des sensations fortes au volant d’une citadine compacte !

Hommage aux femmes dans l'automobile
8 mars 2017

Hommage aux femmes dans l'automobile

#Sport

Hommage aux femmes dans l'automobile

Partager l'actualité :

8 mars 2017 Hommage aux femmes dans l'automobile #Sport

Que ce soit en innovation ou en compétition, de nombreuses femmes ont marqué l’histoire de l’automobile !
À l’occasion de la Journée Internationale de la Femme, MotorVillage rend hommage aux femmes passionnées par l’automobile à travers le portrait d’une célèbre pilote italienne qui a débuté en championnat d’endurance sur une Alfa Romeo 147 : Michela Cerruti.
Crédit photo Motorsport.com

L'Abarth 124 Rally R-GT au départ du rallye de Monte-Carlo !
19 janvier 2017

L'Abarth 124 Rally R-GT au départ du rallye de Monte-Carlo !

#Sport

L'Abarth 124 Rally R-GT au départ du rallye de Monte-Carlo !

Partager l'actualité :

19 janvier 2017 L'Abarth 124 Rally R-GT au départ du rallye de Monte-Carlo ! #Sport

Des débuts en grande pompe pour Abarth en 2017 !
Aujourd’hui, la nouvelle Abarth 124 Rally R-GT fait sa première apparition sur les célèbres spéciales du Rallye de Monte-Carlo.
Vice-champion du monde en 1993 et vainqueur du championnat du monde R-GT en 1995, François Delecour a choisi l’Abarth 124 Rally pour affronter une des épreuves les plus difficiles et prestigieuses du mondial des rallyes.

Mario Balotelli et la Quadrifoglio

#Sport

Biscione, Quadrifoglio : percez le mystère des icônes Alfa Romeo
26 mai 2016

Biscione, Quadrifoglio : percez le mystère des icônes Alfa Romeo

#Design #Sport

Biscione, Quadrifoglio : percez le mystère des icônes Alfa Romeo

Partager l'actualité :

26 mai 2016 Biscione, Quadrifoglio : percez le mystère des icônes Alfa Romeo #Design #Sport

Si la sortie de chaque nouveau modèle Alfa Romeo est un événement, son logo, symbole de sportivité pour les passionnés, a traversé les âges en évoluant discrètement. Et pourtant, chacune des modifications illustre à la perfection les jalons de l’histoire du constructeur. Retour sur un parcours qui a marqué l’histoire automobile.

1900 – Les premiers pas

Contre tout attente, c’est à Naples et non à Milan qu’Alfa Romeo voit le jour, sous le nom de « Società Italiana Automobili Darracq ».

Transférée en Lombardie pour des raisons économiques, la société s’installera aux côtés de l’Exposition Universelle de 1906, et sera rapidement reprise par des investisseurs milanais qui lui donneront le nom d’ « Anonima Lombarda Fabbrica Automobili » : A.L.F.A est née. Un nom qui fait écho à la première lettre de l’alphabet grec : le début d’une nouvelle aventure industrielle.

Nouveau nom… et premier logo : pensé par Giuseppe Merosi, il réunit deux symboles :
– le serpent « Il Biscione », symbole de puissance et d’éternité, et emblème de la famille des Visconti qui dirigea Milan pendant plusieurs siècles
– la Croix de Milan, symbole de puissance, emblème de la ville et référence à la Croisade de 1095, qui partit de Milan et permit la prise de Jérusalem.

1915 – Le virage Romeo

C’est en 1915 qu’Alfa recrute celui qui fera d’elle une marque automobile iconique. Nicola Romeo prend le contrôle de l’entreprise. Pragmatique et fin analyste, c’est lui qui le premier ouvrira Alfa aux marchés étrangers, permettant d’assurer la pérennité de la société, même en période de récession.

Il lui donnera aussi son nom : Alfa devient « Alfa Romeo » à partir de 1918, un nom qui apparaîtra sur les véhicules dès 1920.

1925 – Le temps des victoires

La seconde moitié des années 20 sera marquée par les premières grandes victoires d’Alfa Romeo en course. Ascari, Campari, Ferrari, les grands pilotes se succèdent au volant des bolides de la marque.

En 1923, le célèbre « quadrifoglio verde » voit le jour et devient le symbole des activités sportives de la marque, en course comme sur route. Il reste aujourd’hui une icône de sportivité pour les passionnés du monde entier.

La même année, Vittorio Jano est embauché pour concevoir la P2, le véhicule de course qui offrira à Gastone Brilli-Peri la victoire au premier championnat du monde en 1925. Des lauriers célébrant cette victoire seront ajoutés autour du logo.

1950 – L’Alfa contemporaine

Les années 50 voient naître Alfa Romeo telle que nous la connaissons. La monarchie italienne disparaît et avec elle les nœuds de la famille royale de Savoie qui ornaient le logo. Vingt ans plus tard, c’est l’usine de Pomigliano d’Arco qui est choisie pour produire l’Alfasud. La mention « Milano » est alors retirée du logo.

Sous cette version contemporaine, la marque renaitra sous le crayon de Bertone, avec l’Alfa Romeo 90. Une légende qui se prolonge jusqu’aux années 2000, qu’elle soit sportive avec l’Alfa Romeo 8C Competizione, élégante avec Giuletta, ou pleine de caractère avec Giulia.

Nouvelle expo : Drive Me Lady !
3 février 2016

Nouvelle expo : Drive Me Lady !

#MotorVillage #Sport

Nouvelle expo : Drive Me Lady !

Partager l'actualité :

3 février 2016 Nouvelle expo : Drive Me Lady ! #MotorVillage #Sport

Créatrice, designer, ingénieur, les femmes participent activement à l’Histoire de l’automobile. Pour témoigner de son rôle croissant dans l’automobile, MotorVillage met la femme à l’honneur avec sa nouvelle exposition Drive Me Lady !

La femme présente plusieurs facettes au cours de sa journée, MotorVillage illustre ces moments clés en y associant une voiture dans un décor original composé de silhouettes.

Rendez-vous à MotorVillage jusqu’au 20 mars pour visiter la plus féminine de nos expositions et découvrez les portraits de trois femmes pilotes qui ont marqué l’Histoire de leur empreinte dans notre article Drive Me Lady : hommage aux femmes pilotes.

Drive Me Lady : hommage aux femmes pilotes
1 février 2016

Drive Me Lady : hommage aux femmes pilotes

#Sport

Drive Me Lady : hommage aux femmes pilotes

Partager l'actualité :

1 février 2016 Drive Me Lady : hommage aux femmes pilotes #Sport

Si elle est connue pour être un milieu très masculin, l’automobile a pourtant été régulièrement façonnée par des mains féminines.
A l’occasion de l’exposition Drive Me Lady, MotorVillage rend hommage aux femmes passionnées par l’automobile, qu’elles soient conceptrices, pilotes ou clientes.
C’est aux secondes que nous nous intéresserons aujourd’hui, au travers de trois portraits. Louise Aitken-Walker, Maria de Filippis et Michèle Mouton : pleins phares sur trois pilotes audacieuses qui ont écrit chacune une page de l’histoire du groupe FCA.

Louise Aitken-Walker – Alfa Romeo
Inscrite sans le savoir par ses frères à une course à seulement 19 ans, Louise Aitken-Walker démarre sa carrière de pilote dès 1979.
S’en suit l’un des plus beaux parcours du sport automobile féminin, long de 14 années au cours desquelles Louise deviendra la première britannique à remporter un rallye national, puis n’hésitera pas à reprendre le volant après un terrible accident au Portugal. Sa détermination fera d’elle la première pilote britannique à remporter le titre mondial FIA Ladies World Rally Champion.
Pilote pour Alfa Romeo dès le début de sa carrière, Louise remporte notamment la Coupe des Dames au Rallye de Monte-Carlo au volant d’une Alfa Romeo Alfasud TI en 1983.

Maria Teresa de Filippis – Maserati
« Je suis heureuse d’avoir passé mes plus belles années en course » avait un jour confié Maria de Filippis. Et il s’agissait sans aucun doute de passion pour celle qui fut la première femme à prendre le départ d’un Grand Prix de Formule 1.
Une passion et un perfectionnisme qui la poussent à s’unir très tôt avec la marque au trident. Au volant de la Maserati 250F, Maria Teresa prendra le départ du Grand Prix de Belgique qu’elle finira à la 10e place en 1958, puis ceux des Grands Prix d’Italie et du Portugal la même année.
Décédée le 9 janvier dernier à 89 ans, Maria de Filippis a reçu de la part du monde automobile un hommage à la hauteur de la grande Dame qu’elle était.

Michèle Mouton – Fiat Abarth
Peu de pilotes peuvent se vanter d’avoir un surnom aussi évocateur que celui de « beau volcan noir ». Et pour cause : avec 4 victoires mondiales et 4 européennes, Michèle Mouton a marqué de son élégante empreinte le monde du rallye.
Au volant de la mythique Fiat Abarth 131, Michèle remporte le Tour de France automobile avec Françoise Conconi en Championnat de France et le championnat d’Europe des rallyes dès 1978. L’année suivante, le duo frôle le doublé, avec un titre de vice-champion de France des rallyes. Elles prendront quelques années plus tard ensemble les commandes de la Lancia Stratos.
Aujourd’hui plus éloignée des circuits, Michèle continue d’écrire l’histoire des femmes dans le sport automobile, en tant que Présidente de la Women and Motor Sport Commission (WMC) de la FIA.

Louise Aitken, pilote

#MotorVillage #Sport

Louise Aitken, pilote

Partager l'actualité :

22 janvier 2016 Louise Aitken, pilote #MotorVillage #Sport

Notre nouvelle exposition Drive Me Lady met à l’honneur les femmes et leur contribution au monde de l’automobile.

Premier portrait : celui de Louise Aitken, pilote écossaise qui remporte en 1983 la Coupe des Dames au Rallye de Monte-Carlo pour Alfa Romeo. Un pilotage maitrisé et des nerfs sans faille la conduiront jusqu’au titre de Championne d’Europe des rallyes six ans plus tard.

Noël à MotorVillage

#MotorVillage #Sport

Fiat 124 Spider : un modèle de légende renaît
15 décembre 2015

Fiat 124 Spider : un modèle de légende renaît

#Design #Sport

Fiat 124 Spider : un modèle de légende renaît

Partager l'actualité :

15 décembre 2015 Fiat 124 Spider : un modèle de légende renaît #Design #Sport

Présentée au dernier Salon de Los Angeles et en mars prochain au Salon de Genève, la nouvelle Fiat 124 Spider revient sur le devant de la scène, près de 50 ans après sa première apparition en novembre 1966.

Le nouveau 124 Spider est un roadster qui offre une expérience de conduite exaltante tout en mêlant technologie et sécurité, le tout associé au design italien. Il est équipé du moteur quatre cylindres MultiAir 1,4 pour la première fois associé à une transmission aux roues arrière. Ses 140 ch et 240 Nm de couple sont associés à une transmission manuelle à six rapports.

Sa direction et sa suspension, la légèreté de son châssis, la répartition équilibrée de son poids et son moteur turbocompressé sont les éléments clés pour offrir au conducteur une expérience de conduite dynamique. La Fiat 124 Spider est également une invitation à conduire cheveux au vent avec sa capote facile à manipuler.

Conçue en Italie au centre de style de Turin, la nouvelle Fiat 124 Spider est l’interprétation moderne d’une véritable légende. Son style emblématique reprend des éléments caractéristiques du modèle original, l’une des plus belles Fiat de tous les temps, pour les réinterpréter avec les codes d’aujourd’hui. La Fiat 124 Spider rejoint donc la famille des voitures contemporaines légendaires de Fiat, fortement ancrées dans l’héritage de la marque.

La Fiat 124 Spider fait sa première entrée sur scène au salon de l’automobile de Turin en novembre 1966, sous une pluie d’éloges. Elle fut le premier modèle de la marque proposé sur le marché américain dès 1968. Elle est à l’époque équipée d’une transmission manuelle à cinq rapports, d’un moteur quatre cylindres 1438 cm3 double arbre à cames, de freins à disques sur les quatre roues, d’essuie-glaces à balayage intermittent et d’un système de commandes d’éclairages au volant.

Fiat choisit à l’époque la société de design Pininfarina, partenaire de longue date et à la renommée mondiale dans le domaine de la carrosserie, pour dessiner et produire la 124 Spider. Les Américains adoraient les proportions du Spider ainsi que son chic italien sans prétention. Le succès du design de la 124 Spider fut tel que le véhicule n’a jamais été redessiné en 19 années de production : elle est toujours restée l’une des plus belles fiertés commerciales de Pininfarina.
Son succès Outre Atlantique est tel que Fiat commence en 1975 à le produire uniquement pour les États-Unis. En 1979, elle est rebaptisée Spider 2000, en référence à son nouveau moteur 1995 cm3. En 1985, 19 ans après son lancement et avec près de 200 000 exemplaires produits, ce spider se retire de la scène.

Haut de page

Pour une expérience optimale, nous vous invitons à écouter la playlist diffusée en direct du MotorVillage.

Allumer la radio